À propos de nous

À propos de nous

Le succès mondial du design scandinave – moderne, blond, fonctionnel, élégant – remonte aux années 1950. Dans les années 50 et 60, des designers tels que Arne Jacobsen, Poul Kjaerholm et Tapio Wirkkala étaient extrêmement influents. Deux pays nordiques dominaient le marché : le Danemark et la Finlande. Au cours des années 70 et 80, le concept a vécu sur sa réputation des décennies précédentes et a signé dans les années 90 un retour retentissant, avec une deuxième vague qui n’a rien perdu de sa force 20 ans plus tard. Cette fois-ci, la vague est partie de Suède.

D’autres marques ont fait leur apparition, avec pour ambition de dominer le marché du design. À Stockholm, Thomas et Michael Asplund ont fondé Asplund, Christian Springfeldt a fondé CBI et Stefan Ytterborn a créé le magasin Klara. Et à Malmö, un ancien chanteur pop et DJ du nom de David Carlson a fondé David design. La marque s’est attaché les services de designers tels que Thomas Sandell, Björn Dahlström et Claesson Koivisto Rune.

Au Salone del Mobile de Milan 1998, David design représentait une poignée de marques suédoises contemporaines du secteur de l’art de vivre à l’exposition « Living in Sweden », coproduite par le magazine Wallpaper. L’exposition était organisée dans l’ancien showroom de Giorgio Armani, Via Borgonuovo, au cœur du quartier de la mode de Milan. L’événement était sur toutes les lèvres, et après la publication d’un article dans le grand quotidien milanais La Republica, la foule amassée devant les portes était si dense qu’on a frôlé l’émeute. Pour ceux qui étaient présents, l’événement est plus qu’un souvenir inoubliable. C’est une étape clé dans l’histoire du design scandinave.

À cette époque, David Carlson a publié cette déclaration :

« Nous allons entrer dans un nouveau millénaire, qui se montrera plus exigeant concernant le mobilier dédié aux espaces de vie et de travail. La qualité de la conception, de la fonctionnalité et de la durabilité sera primordiale. Nous devrons intégrer les mots-clés suivants : intelligence, discrétion, conscience, humanité, confort et modernité. »

Des années plus tard, et bien après le début de ce « nouveau millénaire », David design reste fidèle à cette philosophie. Aujourd’hui, David design est une marque internationale bien établie dont les adeptes recherchent des meubles et des accessoires design emblématiques, fonctionnels et durables. Certains des plus grands designers au monde, notamment Claesson Koivisto Rune, Luca Nichetto, Nendo, Inga Sempé et Richard Hutten, ont contribué à la collection. David design est toujours basé en Suède. Aujourd’hui, nous concentrons nos efforts sur le marché contractuel, notamment sur l’hôtellerie. Mais fidèle à sa promesse, le design scandinave convient aussi parfaitement aux espaces de vie.

Si notre société et le concept qui nous guide sont aujourd’hui bien établis, notre nature profonde reste alternative.

– Håkan Nilsson, PDG

Lorsque j’ai fondé David design en 1988, le marché du design en Suède et dans le monde n’avait pas du tout la même physionomie qu’aujourd’hui. Nous étions plongés dans l’extravagance des années 80, qui a laissé la place au design intelligent et plus minimaliste des années 90. Mon objectif était de collaborer avec de jeunes designers talentueux et de promouvoir une nouvelle version, plus fraîche, du design scandinave. (NB : je suis très fier de constater que certains designers qui ont fait leurs débuts avec David design, comme Claesson Koivisto Rune et Monica Förster, sont aujourd’hui reconnus et sollicités dans le monde entier.)

Au début des années 90, nous avons créé avec Asplund, CBI et d’autres marques suédoises en devenir une organisation-cadre destinée à l’exportation. L’événement « Living in Sweden » que nous avons organisé à Milan en 1998 est l’un des meilleurs moments que nous avons vécus. Je me souviens encore très bien des files d’attente qui s’étendaient sur des centaines de mètres dans plusieurs directions.

Parallèlement aux collections de design internes, nous avons ouvert nos premiers concept stores à Malmö, Stockholm et Tokyo, où nos clients pouvaient s’inspirer du meilleur design international, prendre un expresso dans notre café, acheter le CD des derniers succès des pistes de danse et s’offrir les vêtements de jeunes marques de mode alternatives. Cela peut sembler normal aujourd’hui, mais il faut savoir que l’essor des concept stores tels que Corso Como, Colette, Merci et Spazio Rossana Orlandi n’avait pas encore eu lieu.

J’ai quitté David design il y a 10 ans, mais la marque aura toujours une place particulière dans mon cœur.

– David Carlson, fondateur